Chat expressif

Tout le monde a sa façon de montrer ses sentiments et ses besoins. Certains le montrent par des gestes que l’on puisse les interpréter, comme la colère, la joie ou la tristesse. Et d’autres préfèrent les exprimer avec des mots. Les chats ne sont pas si différents. Ils les montrent aussi par les gestes ou des sons. Mais comment interpréter les ressentis d’un chat, juste en l’observant ? Sachez qu’il existe des postures très expressives chez les chats, il suffit de bien les observer.

La posture agressive

Cette attitude est prise par le chat en cas d’envahissement de son périmètre de sécurité. C’est-à-dire, quand vous pénétrez dans son espace privé et qu’il n’est pas d’accord. À ce moment-là, ses pattes arrière semblent avancer alors que les pattes avant reculent. En effet, si le chat adopte une attitude agressive, vous verrez qu’il va vous paraître plus gros avec la tête basse et son air déterminé. Cette posture vise à intimider son adversaire, notamment lors d’un conflit de territoire ou moment du marquage.

La posture défensive

C’est une attitude que tout être adopte, face au danger. Pour le chat, c’est une attitude normale qui précède soit l’attitude agressive ou bien la peur. Ainsi, race ragdoll, siamoise ou bien d’autres races comme bien entendu le Norvégien, peuvent adopter ce comportement lorsqu’elle est indécise entre l’attaque ou la soumission. Le chat sera alors très tendu et soufflera en montrant ses dents comme s’il était prêt à s’en servir pour se défendre. Mais en même temps, il donne l’impression de fuir à tout moment ou bien à se coucher pour éviter les conflits.

La posture de la peur

Contrairement à l’attitude agressive, la posture du chat peureux est celle de la soumission, il se fait alors le plus petit possible. Avec les oreilles aplaties sur sa tête et ses pupilles dilatées. Lorsqu’il est prêt à abdiquer, il se tapit la queue plaquée le long du corps ou bien il se met sur le dos. Cette posture lui permet de se défendre, mais pas d’attaquer.

Ces différentes postures sont très similaires à celle des hommes. Donc nous pouvons les comprendre et faire le nécessaire pour résoudre leur problème autant que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *